Jay et Barbaro - Une amitié, deux destins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jay et Barbaro - Une amitié, deux destins

Message par KikoofragZ le Dim 11 Sep - 15:06

Au commencement

Jay est natif de la région de Chernarus, sa mère française a rejoint son mari qui vivait avec ses parents dans la ferme familiale au nord ouest de Chernarus non loin de la ville Novaya Petrovka. Le couple ayant aménagé ensuite à Severograd à coté du terrain de foot.

La ferme familiale appartenant à la famille du père de Jay.


C'est là que Jay passait ses week end à aider ses grands parents, son grand père lui a apprit à tirer avec sa carabine CR527, il lui aura apprit les rudiments de la chasse et de la culture de la terre. Jay a un certain âge était donc devenu autonome, il pouvait cultiver la terre et se nourrir en forêt comme un bon petit chasseur cueilleur. A la mort des grands parents Jay reçu en héritage la fameuse carabine, elle a pour lui une importance particulière.

La maison familiale.


C'est ici qu'il a grandi, il allait à l'école puis au lycée la-bas avec son frère. Tout était parfait, cette jolie maison lui est chère. Son jardin était son terrain de jeu ainsi que le garage étant enfant. Son père lui a apprit à bricoler, lui a enseigné la base de la mécanique. La jolie rivière qui passe au fond du jardin était un bon spot pour s'entraîner à la pêche. La serre de jardin des voisins permettait de cultiver sur place ils ont donc toujours été trés autonome. Ce qui fut fort utile quand son arrivés les événements de fin décembre 2013...

[HRP]
Grand parents - PNJs décédés
Parents - PNJs disparus
Frère (Chris) - PNJ disparu

____________________________________________________

Chapitre 1 : L'infection

Quand l'infection a eu lieu la vie suivait son cours, l'épicentre du fléau serait dit-on dans la base militaire secrète de Tisy, loin dans les bois du nord-ouest.

Une journée comme les autres. Mais alors que Jay était en week end à la ferme, il reçoit un appel de ses parents, soldats tout deux, ils auraient été appelés en renfort suite à des événements à Tisy, une explosion parait-il.

Jay et son frère reçoivent l'ordre de partir plus au sud à Cherno pour être évacués si la situation s'aggrave... Jay prit la voiture du grand père pour se rendre à Cherno. Ce qui était contraire aux conseils émits par la police locale sur les ondes. En effet la consigne était de rester chez soit. Mais Jay et son frère Chris ont préférés écouter leurs parents.

Chris lui était à Berezino chez des amis, il prit donc la route côtière direction Cherno.

Arrivé à Cherno, il faisait nuit, Jay voyait des masses de gens se précipiter vers les docks pour embarquer, cette fois en ville les sirènes étaient en alerte. La police ordonnait aux gens de fuir. L'armée locale, sur place, elle embarquait dans des camions pour se rendre apparemment vers le nord.

Tous n'ont pas pu prendre le bateau, se fut le cas de Jay, son frère reste introuvable... Les communications étant coupées, impossible de le joindre.

Plusieurs jours passèrent, et tous, livrés à eux même les gens ne savaient que faire. Petit à petit le bouche à oreille faisait que des informations plus ou moins secrètes parvenaient aux oreilles des gens.

Un mal ronge la région. Des gens meurent de fièvre terrible et les morts se relèvent.

De jour en jour la situation s'aggrave d'autant que l'infection ayant gagnée Cherno, commence à nuire au bien être local... Jay à ce moment là, s'entend le danger prit la fuite vers le nord. Tout était désert et le nord était dans un état de putréfaction. Quelques survivants restés enfermés chez eux. Jay fit de même, mais aucun membre de sa famille ne l'a rejoint... Pas de nouvelles, ni des parents, ni du frère.

____________________________________________________

Chapitre 2 : Déglingo dépannage

Au bout de plusieurs mois, Jay ayant vagabondé, il fit la rencontre de Fred. Fred tenait un dépôt dans lequel il pratiquait la mécanique et retapait les bagnoles des gens encore vivants qui souhaités quitter la région.

Le dépôt


Au bout de quelques temps, Jay fini par apprendre la mécanique de l'extrême avec des dépannages de plusieurs heures, en milieux hostiles.

Des dépannages comme jamais des dépanneurs n'en avaient vu, si internet avait été présent, Fred et Jay seraient devenu les stars mondiale d'un show télé. Ils ont dépannés dans les ravins, dans les fossés, dans les champs, dans les villes, au bord des falaises, en pleine mer ! Ils ont dépannés sous le feu des mitrailleuses alors que les factions se faisaient la guerre. Sur l'airfield, sur les routes, sur le toit des immeubles, des les rails des chemins de fer ! Survivant à de nombreuses blessures, explosions de réservoirs, écrasements, jets de pneus ! Crashs... Accident de la route divers et variés.

Les légendes du dépannage local !

Jay suite un une heure supp rajoutée sur sa feuille d'heure, fut licencié, puis recruté à nouveau, pour se refaire virer car trop ponctuel, il bossait la nuit donc il était trop en avance le matin, il fut licencié également avant d'être re-recruté parce-que la machine a café ne fonctionnait plus. Il fut licencié à nouveau pour avoir enfermé Fred dans les chiottes, re-recruté pour avoir tué Nini. Il fut virer pour son odieux mensonge du dépannage de la station Mir en orbite et du porte avion Charles de Gaulle en pleine mer. Il fut re-recruté après avoir provoqué au coté de Barbaro la désormais célèbre crise de nerf du fantôme de Gvozno nommé Saïfion.

[HRP]
Fredlefurieux - Fondateur d'NOIS, dépanneur de l'extrême, patron sulfureux.
Nini - Maman de Chernarus. Cible des soirées PVP, calvaire audio à temps plein.
Saïfion - Personnage à la fois réel et fictif, qui en son temps s'était illustré avec une modération modératrice fallacieuse. Il serait mort dans les forêts de Gvozno, laissant place à un fantôme qui ne cesse de réciter des cours de management universitaire et les nuits de pleine lune, il parait qu'il chante en breton "t'as pas bientôt fini Jay" célèbre chanson fêtarde qui met en lumière les ténébreux accès de témérités du BANDIT Jay.

____________________________________________________

Chapitre 3 : Les Calabrais

Arrivés par avion, pour superviser la livraison d'un vaccin... Les Calabrais sans repères se sont liés d'amitié avec les deux mécanos. Ce qui leur octroyé une protection dans un monde où il n'y avait plus de règles.

Des événement malheureux avec un groupe de paysans furieux de Gvozno enclencha une guerre en décembre 2015 entre les dépanneurs et les paysans. Ayant un parti pris pour les mécanos, les calabrais sont entrés en guerre contre Gvozno. 1 mois et demi de bataille. Lors de ces batailles Jay fit la rencontre de Barbaro.

Barbaro venait de créer alors sa propre légende... Il aurait tué 4 personnes avant d'être légèrement blessé, furieux de cette blessure, il est revenu. Il en aurait alors tué 16. Sans jamais faillir. Jay voyait en lui son sauveur et une aide précieuse.

Jay n'est pas lié aux calabrais à proprement parlé, mais à Barbaro. Les deux amis s'échangent alors des services mutuellement et s'entraide. Grace à Jay, Barbaro va conquérir le coeur des habitants de Severograd, s'attirer leur sympathie, en plus d'avoir de multiples connexions partout avec le temps.

[HRP]
Barbaro - Calabrais, personnage joué et crée par Jay. Pour défendre Déglingo Dépannage, sans engager directement DD dans les conflits, plaçant ainsi DD comme intermédiaire.

____________________________________________________

Chapitre 4 : Les guerres

La guerre des ondes, objectif, prendre les antennes, recréer le réseau de communication locale pour entrer en contact avec l'extérieur et s'enfuir.

Tous veulent partir. Les calabrais les premiers, particulièrement habiles au combat les calabrais s'imposent partout. Barbaro fidèle ami de Jay sera souvent blessé mais avec l'aide de ses amis, il parvient à peser dans les combats en faisant sa part. On raconte que ne craignant pas les balles, il court comme un chevreuil enragé en forêt pour débusquer ses adversaires, s'il sort souvent blessé il élimine régulièrement plusieurs personnes, ce qui contribue à forger sa légende locale.

Jay en tire avantage dans la mesure ou il peut s'installer, rester chez lui, et ne jamais avoir d'ennui, sans quoi d'éventuels bandits verraient leurs espérances de vies réduites. Barbaro veille sur ses amis. Il est bien le seul calabrais a avoir fait un pas vers les habitants locaux.

____________________________________________________

Chapitre 5 : Les Spetsnaz

Depuis 2 ans et demi, rien ne se passe... La zone est en quarantaine évidemment et personne ne peut fuir.

Le gouvernement russe aurait depuis peu envoyé des troupes pour enquêter et combattre les infectés dit-on. Un largage massif d'enveloppe contenant un message fut fait il y a peu.

Il précise l'arrivée de troupes. Il donne l'emplacement de leur stationnement, et comment les contacter. Une nouvelle particulièrement importante pour Jay qui a perdu ses parents dans l'infection du nord, peut-être sont-ils en vie ??

Pour obtenir des réponses et du soutien, Jay prit congé chez Déglingo Dépannage pour partir vers le nord à la rencontre des troupes russe.

On dit que c'est la trés célèbre unité Spetsnaz, le groupe Spetsnaz Vympel, groupe anti-terroriste habitué aux actions en milieu confiné et nucléaire. Ils seraient appuyé par le groupe Spetsnaz Alpha. Basé à l'extérieur, qui leur fourni un renfort probable de troupes et des largages de matériels sur zone. Aidé par les airs. Tout cela attise les convoitises des divers groupes présents dans la zone de quarantaine.

Aux dernières nouvelles, Jay serait parti vers Kamensk. Mais n'en serait pas revenu... Qu'est-il devenu ?

____________________________________________________

Chapitre 6 : Le nuisible

Récemment implantés les Spetsnaz ont reprit contact avec la police de Cherno. Cette unité tient à connaitre les contraintes et les problèmes liés à la région. A priori ils n'engagent pas la lutte contre les factions, leur but est l'infection mais ils s'inquiétent tout de même de la présence de gens armés ayant des réputations de tueur sanguinaire. Un nom revient souvent...

Il se pourra que pour calmer la région. Et dans la plus grand secret... On se débarrasse de certains nuisibles. Un en particulier, il s'est trop fait connaître de la façon la plus négative qui soit.

____________________________________________________
avatar
KikoofragZ

Messages : 321
Date d'inscription : 29/02/2016
Age : 28
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCvvlq3NvsSlRqJZ3zminmuQ

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jay et Barbaro - Une amitié, deux destins

Message par Jay - KikoofragZ le Mar 24 Jan - 10:36

Chapitre 7 : L'ordre et la morale

Jay a finalement rejoint le groupe Vympel de la Spetsnaz en place dans la région. Engagé volontaire il intègre une section au sein de l'armée, la conquête de la région nord est quasi totale. Il est sous les ordres de son Lieutenant et eux même sont sous les ordres du Colonel Youri Ivanovitch Drozdov, trés réputé pour une apparente sagesse laquelle a enraillée les tentatives malhonnêtes des bandits locaux qui visaient à déstabiliser et à noircir l'image de l'armée Russe.

Le conflit avec les Rangers qui ont eux même apparemment été attaqués par des bandits, provoquant le crash de leur hélico a été vengé par un groupement commando de la Vympel.

Aucunes certitudes pourtant les Calabrais, toujours dans les ombres ont été tenus pour responsable du crash des Rangers, afin de renforcer les liens entre les deux armées, les Spetsnaz ont démantelés le trafic d'armes Calabrais dans la région centre. Provisoirement.

Sous la surveillance policière de Vadim Alexandrovitch, célèbre Capitaine de police, le calme est revenue dans les villages avoisinants le grand airfield.

Leurs installations ont été régulièrement attaquées, on appelait alors, le triangle Kabanino, NOAF et Vybor, le triangle des Bermudes. Sur les dents les Spetsnaz tiraient à vue sur les spotters ennemis, il est vrai que quelques innocents sont parties les pieds devant à ce moment là. Epoque troublée.

______________________________________________

Chapitre 8 : Le village paisible

Au retour du calme le QG Spetsnaz initialement positionné à la base de Kabanino fut déplacé à l'airfield pour des raisons logistiques, les réquisitions ont permis de récupérer beaucoup d'armement. La sécurité était presque parfaite... Presque parfaite.

Le village de Pustoshka devint alors le pôle majeur de la région, avec une présence quotidienne de civils, chasseurs, commerçants, fermiers etc. Ce village été à l'origine sous bonne protection des policiers et militaires du coin ce qui lui a permis son développement, mais les temps changent...

Une communication secrète du Colonel Youri Ivanovitch Drozdov a été interceptée et les réelles motivations de le Spetsnaz sont finalement flou, ils seraient à la recherche d'un individu, civil, il semblerait que ce soit un des marins qui été sur le Cargo qui s'est échoué à Berezino. Ajoutez à ça il recherchait également la trace d'un gradé Spetsnaz parti en mission commando après l'épidémie.

Etant dans l'échec, la motivation des troupes s'estompe. La police disparaît peu à peu ayant subi des pertes, leur témérité est blessée, idem pour la Vympel, retranchée à l'airfield, l'offensive fulgurante, prend des allures de défense de position. On passe alors d'une conquête éclair à une guerre de tranchées.

Que provoquera l'abandon ?

______________________________________________

Chapitre 9 : Le village sous tension

Net changement d'ambiance.

Ayant perdu du terrain la Spetsnaz, laisse la place aux débordements.

Les divers groupes de bandits et au premier rang les Calabrais, de retour pour récupérer le butin perdu, se rattrapent sur les villageois de Pustoshka. Nous passons alors dans une autre atmosphère, laquelle ne laisse que peu de place aux pensées positives.

Jay étant toujours en poste à l'airfield, vit aujourd'hui à Pustoshka. Il s'y installe lors de l'accalmie, mais voit aujourd'hui son quotidien dégradé.

De nombreux bandits pillent la nuit et de fait les maisons sont closes pour éviter les intrusions. Les villageois essuient des tirs, trés souvent d'intimidation, on entend souvent les balles siffler au dessus des maisons. Quelques espions essaient de s'intégrer au village pour le pourrir de l'intérieur comme le ferait un ver dans une pomme.

______________________________________________

Chapitre 10 : Le village en état d'urgence

Les règles changent et le climat aussi. Cette fois il y a eu des morts, tant dans les rangs des bandits que chez les villageois. Alors une guerre se profile à l'horizon, ou tout du moins le cri vengeur des détonations qui font vibrer les fenêtres des maisons de Pustoshka, les villageois se défendent et se défendent bien, l'union fait la force et difficile de les déloger. Ils sont autonome ! Et peuvent survivre à l'intérieur, mais les munitions manquent parfois.

L'état d'urgence prouve la dureté du temps présent, il signifie malheureusement pas, en tout cas dans les faits, le soutien des Spetsnaz mais marque l'abandon. La police ne vient plus et l'armée ne se déplace apparemment pas.

Difficile de reprendre les affaires. La survie s'annonce compliquée.
avatar
Jay - KikoofragZ

Messages : 495
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 28
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCvvlq3NvsSlRqJZ3zminmuQ

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jay et Barbaro - Une amitié, deux destins

Message par Jay - KikoofragZ le Mar 31 Jan - 14:13

Chapitre 11 : Le chant de Gvozno

Jay peine à survivre au village, cependant la vie y est favorable, de nombreux arrivants ont plus que doublé le nombre de villageois. De fait, et cela malgré les escarmouches, nombreuses encore, un climat paisible revient peu à peu, seul quelques brigands suicidaires osent s'approcher.

Le nombre aide à pacifier le village, il y a une forme de reconnaissance chez Jay envers la population locale. Elle lui assure la sécurité et lui permettra aussi de relancer son business de bagnoles !

Vu le nombre il serait peut-être bon d'y voir un maire et un responsable de la sécurité au village ! Mais Jay n'a personnellement pas d'ambition de se coté là ...

Les tentatives de Jay, qui visent à venger le village sont veines. Ses cibles ne se montrent plus ! Il faudrait des informateurs... Bref, aujourd'hui, en rentrant chez lui, Jay découvre un papier apparemment glissé sous sa porte, il y est écrit :

[ Je suis un ami de votre ami, nous ne pouvons nommer sa personne, pour les raisons que vous comprendrez. Il m'a chargé de vous dire ceci, il a dit que vous comprendrez.

"Le sang coule dans les décombres, nos ennemis sont apeurés, le chant de Gvozno enchante les ombres, car il résonne toujours dans les vallées."  ]


Jay pense: soit il me dit que cette région se souviendra toujours de lui malgré son départ et sa fuite. Soit il me rappel à sa mémoire pour me faire passer un message.


Dernière édition par Jay - KikoofragZ le Jeu 23 Mar - 14:09, édité 1 fois
avatar
Jay - KikoofragZ

Messages : 495
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 28
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCvvlq3NvsSlRqJZ3zminmuQ

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jay et Barbaro - Une amitié, deux destins

Message par Maréchal Barbaro le Jeu 2 Fév - 16:20

Chapitre 12 : Le sanglant

**Récit d'un journaliste régional qui entend témoigner un jour de l'apocalypse **

Je suis journaliste, pour des raisons personnelles de sécurité, je tiens à rester anonyme.

J'enquête depuis plusieurs mois sur Barbaro, Calabrais, Italien, évidemment mes informations sont peut-être erronées mais après croisement d'informations elles sont les plus probables. Mes sources sont diverses, elles viennent de la police locale les OMOH, de gradés de la Spetsnaz Vympel et de Jay, en personne que j'ai pu interviewé et quelques villageois, natifs de la région qui ont vécu l'époque 2015 et 2016 avec Barbaro.

Barbaro, seul nom dont on dispose, son nom réel n'est pas connu. Il est natif du sud de l'Italie et a grandi la-bas, il a reçu une éducation religieuse particulièrement stricte, à base de prières, de processions, d'études religieuses. Lui qui se prédestiné à devenir prêtre, dans un catholicisme profond a finalement perdu la foi à la mort de ses parents, cette profonde injustice aurait rendu aigri et psychologiquement instable ce personnage. A l'adolescence il intègre la pire mafia d’Europe en Calabre. La récolte du "pizzo" chez les commerçants et les hommes riches du coin été son quotidien.

Il fait ses armes comme porte flingues et s'inspire des pires tueurs. Voulant faire ses preuves, il aurait tué un homme politique local qui refusait de payer l'impôt. Il l'aurait tué à coup d'épée. Une épée...

C'est de là, après ce crime barbare que ce nom Barbaro est apparu.

A son arrivée dans la région de Chernarus il était discret, il est sorti de l'ombre la première fois en janvier 2015, pour défendre les intérêts calabrais qui été menacés. Il a alors tué 4 personnes pour tenter de calmer les civils de Gvozno. Lors d'une bataille il a été lourdement blessé, il a été récupéré par Jay, qui l'a exfiltré jusqu'à Severograd et l'a soigné. C'est là ! Que l'amitié de Jay et Barbaro née et devient solide. Sur pied quelques temps après, Barbaro tua 16 civils pour venger sa blessure. Là il est entrée dans la légende locale.

Les civils s'étant plains au gouvernement Russe, Barbaro était alors connu des services.

Durant l'été 2016, Barbaro a activement participé aux prises des antennes, il a été blessé à Tulga et à du fuir à Ostry, mais il s'est particulièrement illustré à Bor et Kamensk.

C'est pas tant les morts qu'il a fait qui ont contribué à sa petite notoriété, mais plutôt sa disparition. A l'arrivée des militaires Jay entama une procédure pour intégrer la Spetsnaz Vympel, Barbaro aurait pu mal le prendre croyez-vous ? Non.

Il savait que Jay partait pour des raisons familiale trés personnelle et ne désirait pas le combat. Barbaro voyait ça comme une infiltration. Mais le renseignement connaissait ce lien d'amitié. Voilà je pense pourquoi Jay a pu intègrer la Spetsnaz aussi facilement, pour que la police garde un oeil sur lui et le suive de près.

La police est persuadée que Jay aide et a aidé Barbaro soit, dans sa fuite, soit, à le cacher dans la région.

Tant que les Spetsnaz seront là Barbaro ne réapparaîtra pas au grand jour je pense. Mais il y a des doutes.

Jay lors de notre inerview confesse : " J'ai reçu il y a quelques jours un courrier douteux, je ne sais pas si c'est réel ou une blague mais il semblerait que Barbaro soit pas loin. Il ne m'a pas écrit qu'un mots mais plusieurs, j'ai l'impression qu'il souhaite en finir avec l'infection et partir de la région pour rentrer en Italie, il a l'air sensiblement différent et perturbé. Il dit qu'il souhaite purifier la région, il dit de tels monstres, les zombis, de telles monstruosités commises par moi même. Je dois me racheter auprès de Dieu. Il faut purifier cette terre infestée. Je pense que Barbaro veut détruire le mal de la région. Le business n'ayant pas fait ses preuves en matière de rentabilité, il dit que la solution vient des survivants de l'extérieur et que même s'il va continuer le business, il pense que seul le feu peut purifier le mal. Il dit que c'est Dieu qui décide et que si Dieu veut qu'un être vive pur alors il doit survivre aux flammes."

C'est vraiment bizarre venant d'un Calabrais... Mais quoi qu'il en soit s'il revenait il se passerait quoi ai-je alors demandé à Jay.
Jay a répondu : "Avec Barbaro, la région changerait de visage et des peurs vont naîtres, les ombres vont à nouveaux maintenir une anxiété générale chez les gens. Barbaro est beaucoup plus sujet à la violence que les autres Calabrais, il fait parfois bande à part et est incontrôlable."

De bien inquiétantes révélations sur ce personnage, je tâcherai d'en savoir plus sur lui les prochaines semaines.


Dernière édition par [KLB] Barbaro le Jeu 2 Fév - 16:31, édité 6 fois
avatar
Maréchal Barbaro

Messages : 59
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 28
Localisation : Cosenza - Calabria

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jay et Barbaro - Une amitié, deux destins

Message par Maréchal Barbaro le Jeu 2 Fév - 16:23

Chapitre 13 : L'ombre

Jay. Je suis de retour.
avatar
Maréchal Barbaro

Messages : 59
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 28
Localisation : Cosenza - Calabria

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jay et Barbaro - Une amitié, deux destins

Message par Jay - KikoofragZ le Jeu 23 Mar - 14:31

Chapitre 14 : Seul le business compte !

Les carrossiers du coin ont bossés, peu, mais ils ont retapés beaucoup de véhicules.

Une chance ! Jay avait déjà repéré une ancienne entreprise, abandonnée, mais il l'a remettra en service !

Chose faite aujourd'hui.

Le business est de retour ! Pendant de nombreux mois Jay n'ayant pu établir quoi que ce soit a dû combattre pour Pustoshka, la défense de la ville a été assurée ! Puis la population augmentant il a fallu partir, un déménagement forcé à Sosnovka...

Tout ceci aurait pu bien se passer si la région ne s'était pas enflammée à ce moment là.

L'arrivée d'un groupe de militaire à Pavlovo, la présence de la police à Vybor, les FISC avait rétablie un calme rassurant, mais les Calabrais rôdaient ! Il y a eu de nombreuses exactions et beaucoup de villageois sont reparti cul nu ou seins au vent...

En dehors de ce contexte tendu, Jay reprend à l'arrivée des véhicules l'idée de faire du commerce pour gagner un peu de "tune" ou plutôt matériel, l'argent n'existant plus.

L'objectif clairement marqué et surtout réussi, c'était de créer une boite, rentable, et visible.

Le fait d'être connu pour sa combativité motive pas forcément les brigands à venir l'attaquer, un sens du commerce aiguisé lui permet, dans de bonnes conditions, de se rendre indispensable et fort utile !

Evidemment il faut rincer, Jay a entreprit de renouer avec de vieilles connaissances pour assurer une stabilité, une rentabilité et surtout une bonne protection.

En tant qu'ancien dépanneur Déglingo ça lui parle les bagnoles et la mécanique n'a plus de secrets. La conduite non plus. Stratégiquement, l'arrivée des voitures remet sur pied son ami dépanneur et lui peut profiter de cette aide mécanique pour assurer son rôle de taxi.

Kikoo-Taxi était crée. Taxi pour voir du paysage et surtout du monde, savoir qui fait quoi, qui va où. Utile. Tout se paye ici.

Prix réduit pour les bandits autant pas avoir d'emmerdes ! Avec la richesse l'objectif et d’acquérir un certain pouvoir pour pouvoir s'offrir n'importe quoi. Ou quitter la zone !

Il est donc installé chez les villageois mais a clairement le comportement d'un indépendant. Seul compte son taxi, taxi qui est aujourd'hui bien difficile à faire rouler.
avatar
Jay - KikoofragZ

Messages : 495
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 28
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCvvlq3NvsSlRqJZ3zminmuQ

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum