Un dur retour au pays

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un dur retour au pays

Message par Pnetran le Jeu 9 Fév - 8:41



[HRP] Certains d'entre vous reconnaîtront peut-être le titre, pour beaucoup c'est nouveau, donc voici un petit historique : Ce récit à débuter en mars 2015, sur le serveur AnotherDayz (AD) fermé depuis (paix à son âme). Il raconte l'histoire d'un type partie tôt de chez lui pour vivre son rêve et revenu juste au moment de l'infection (je n'en raconte pas plus).

Je met à votre disposition l'ensemble du récit (rédigé à l'époque de l'AD) sous format pdf sur simple demande par MP. Il faudra pour ça m'envoyer une adresse mail sur laquelle je peux vous envoyer le doc. Attention, je vous préviens de suite que le récit fait exactement 54 pages...  affraid (et oui il s'en est passé des choses !!).

Le principe du récit est simple. Je me base uniquement sur des faits réels qui se sont passés IG. Bien entendu ils sont romancés afin de rendre l'action plus réaliste.. Au vus de l'activité du serveur et de tout ce qui s'y passe, je pense avoir assez de matière pour pouvoir reprendre mon aventure (avec mes acolytes  Wink ). Certains d'entre vous serons donc amenés à faire une ou plusieurs apparitions dans le récit. Si vous ne souhaitez pas voir votre pseudo apparaître, merci de m'en informer rapidement. Qui ne dit rien consent, donc sans réponse de votre part j'estime avoir votre accord.

Voila pour la petite présentation. J'espère pouvoir vous fournir le premier chapitre sous NOIS rapidement afin de recadrer le contexte et assurer une continuité entre l'histoire sous l'AD et celle sous notre serveur.

Au cours du récit, n'hésitez pas à me faire part de vos remarques, suggestions, fautes, etc... je ne le prendrais pas mal (au pire je vous chie dans les baskets Twisted Evil )

A plouch dans le Bush !
avatar
Pnetran

Messages : 131
Date d'inscription : 01/03/2016
Localisation : Haute-Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par Flamby le Jeu 9 Fév - 9:11

Je me régale à relire tout. Et ça me rappelle plein de souvenirs. Vite vite la suite.
avatar
Flamby

Messages : 162
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 29
Localisation : tarn

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par Torfyn le Jeu 9 Fév - 16:21

Que de souvenirs!!! Excellente initiative mon cher!
avatar
Torfyn
Watchmen

Messages : 210
Date d'inscription : 01/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par MATPAD le Jeu 9 Fév - 18:01

curieux de voir ce que ça va donner Smile .
avatar
MATPAD

Messages : 436
Date d'inscription : 29/02/2016
Age : 33
Localisation : NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par TiBe le Ven 10 Fév - 9:06

Au plaisir de te lire Mr Pnetran ;-)


avatar
TiBe
Watchmen+

Messages : 193
Date d'inscription : 01/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par Flamby le Mar 14 Fév - 14:31

Ça y est j'ai tout relu :-). Vivement la suite.
avatar
Flamby

Messages : 162
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 29
Localisation : tarn

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par Pnetran le Mar 21 Fév - 10:46


Chapitre I

L’évolution du contexte

     Tout a débuté au cours de l’été 2014. Je me rappelle que nous étions revenus au camp suite à nos retrouvailles avec Deb* et que nous avions passé une longue période dans et aux alentours du camp. Beaucoup de tensions ouvertes sont apparues au sein de la zone. Alors qu’avant les clans essayaient de traiter leurs histoires discrètement, ce n’était plus le cas à cette période. Les conflits étaient ouverts. Tous les survivants qui ont essayés de remettre un peu de vie dans le zone se sont retrouvés soit en proie à la violence terrible de certains groupuscules qui ne leur ont laissé aucun répit, soit privés de leur matière première leur permettant de mener à bien leur projet.
     Bref, le tout est, qu’à la fin de l’année 2015, au cours d’une de ces fameuses réunions de chefs de clan*, tout s’est très mal passé. Nous, les survivants de la zone, ne connaissons pas tous les tenants et les aboutissants. Nous n’avons pu que constater les changements au sein de notre région. Aujourd’hui quasiment l’ensemble des clans ont disparus. Un seul a survécu. A l’époque il ne faisait pas beaucoup de bruit, mais aujourd’hui on dirait bien que c’est lui qui tire les ficelles de tout ce qui se passe sur le territoire, Les Calabrais. On ne sait pas trop qui ils sont ni ce qu’ils veulent exactement. Mais au dire des personnes que j’ai pu rencontrer, il ne fait pas bon de leur causer des soucis.
    
     Personnellement depuis nos retrouvailles avec Deb et notre retour au camp je n’ai pas eu le temps de tenir à jour mon journal. Les temps ont été durs, et je vous avouerais que j’ai pensé plusieurs fois à en finir avec cette vie, enfin si on peut appeler ça une vie. Mais le courage m’a manqué à chaque occasion. Je ne sais pas pourquoi mais je continu à m’accrocher au peu d’espoir que nous laisse entrevoir la zone.
    
Les survols d’hélicoptères continus au-dessus de Chernarus. Mais nous n’avons toujours pas eu de contact avec l’extérieur. Impossible de savoir comment la vie se poursuit de l'autre côté de la zone vierge. C’est d’ailleurs en essayant de fuir vers l’extérieur que les différents membres des clans ont disparu. Suite à cette fameuse réunion, beaucoup ont essayé de franchir la limite. Aucun n’en est revenu. Sont-ils morts, ont-ils réussis à passer ?? Nul ne le sait.
   
    Avec Deb nous avons continué notre petit bout de vie autour de nos besoins vitaux, se nourrir, se soigner, et améliorer notre sécurité. Nous nous sommes séparés juste après la grande crise et la prise de contrôle du territoire par les Calabrais. Je ne me rappelle plus bien les raisons de notre séparation, mais je crois que nos objectifs personnels nous ont poussé à suivre chacun notre route.
     J’étais toujours à la recherche de mes réponses concernant ma mésaventure avec les infectés. Mon bras me fait toujours souffrir. Mais la situation n’a guère évolué. Ma plaie n’a toujours pas cicatrisée, elle suinte toujours un liquide jaunâtre. Les douleurs sont là, mais je m’y suis habitué. Je n’en ai pas parlé à Deb. Seul Flamby sait ce qu’il s’est passé à Dubrovka*.

     D’ailleurs, en parlant des infectés, nous les avons vu revenir rapidement après leur grand départ vers l’ouest*. Certains ont dit qu’ils les ont vus faire demi-tour dès qu’ils ont approché de la zone vierge, comme si ils en étaient repoussés. L’espoir a donc été de courte durée. Ils sont revenus plus fort qu'avant leur départ, plus endurants, plus réceptifs, et surtout plus nombreux ! Avant de s’engager dans une ville ou un village, il faut aujourd’hui faire très attention. S’engager seul et même devenu très risqué.

     Après les quelques mois passés avec Deb au camp, l’envie d’approfondir mes recherches sur les éventuels immunisés de la zone a repris les dessus. J’ai donc décidé de reprendre la route, seul. Cela était également pour moi l’occasion de reprendre les recherches pour retrouver Flamby. De son côté, Deb devait voir si il retrouvait la trace de Matpad.

     Comme un éternel recommencement, me voila donc repartit au travers des paysages de Chernarus, à la recherche de mes réponses et de mon ami Flamby.



* Voir "Un dur retour au pays" Partie I, disponible sur demande par MP.


Dernière édition par Pnetran le Ven 24 Fév - 8:03, édité 2 fois
avatar
Pnetran

Messages : 131
Date d'inscription : 01/03/2016
Localisation : Haute-Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par MATPAD le Mar 21 Fév - 13:50

je suis caché na na na ^^.
avatar
MATPAD

Messages : 436
Date d'inscription : 29/02/2016
Age : 33
Localisation : NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par Flamby le Ven 24 Fév - 21:59

La suite la suite ^^
avatar
Flamby

Messages : 162
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 29
Localisation : tarn

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par Laundrydeb le Ven 24 Fév - 22:44

Toujours aussi agréable de lire tes recits
avatar
Laundrydeb

Messages : 35
Date d'inscription : 04/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chapitre II - Le retour des loups

Message par Pnetran le Jeu 2 Mar - 12:37

Chapitre II

Le retour des loups

     Tout s’est accéléré au mois de mars de l’année passée. Je me rappelle que le printemps commencait à pointer le bout de son nez quand, au cours d’une fouille dans une maison du nord de la zone, j’ai mis la main sur un ancien poste radio à pile. J’ai toujours avec moi mon Talkie-Walkie et donc les piles qui vont avec ! J’essayai de faire fonctionner le poste quant au détour d’une manœuvre inopinée du gros bouton de réglage j’ai entendu ce message :
 
- "....ral Alexey Bougaïev. Le sujet F...... n'a pas été r......é. Vad.. ... sur sa pi..., un certain Bar...o serait en con.... .... lui. Un Calabrais, int........, nous avons recruté un dénommé J.. il se.... .. ami de *grésillements*. Nous tâcherons en temps voulu de le f.... ...ler. S'il coopère p.. .... ..vrons le ...tu... voir .. ..er. Dans le cas contraire, on l'abandonnera ici, même s'il a prêté serment, son objectif est trop per.......
Concernant ce que nous cher...... la ...te je l'espère sera b...... ..tre n.. .ains. Les deux Spet.... sont m....
Le ....nel Dmi... ......ev, on est sur sa ..ste. On a réussi à le ......ter. Les secrets sont s... .onne ......tion.
Nous for.... .. ...mando en secret, ces 5 hommes par.... .ans la ré...., ils sont libre.. ..... actions, un seul objectif compte à nos yeux.
Nous continuons de veiller sur la population survivante, nous verrons ....... ....... .... d'eux.
Vu la situ....., une ex....tion est imp....... .our no.. ici et ....tenant. La Spetsnaz Alpha, *grésillements*... chercher.
On a pr.. le ...trôle de ....field à cette fin, mais tout atterrissage est à proscrire. Trop dangereux. No.. ..ons bien du mal à te... ... ....tions
Nous sommes à vos ordres, cette mission s'impose."
 
     Les informations cumulées jusqu’à présents commencent à se confirmer. Il semble bien que des groupes militaires de l’extérieur essayent d’intervenir sur la zone. Je ne sais toujours pas quels sont leurs objectifs, mais ils semblent prêt à tout pour les atteindre.

     J’ai essayé de capter d’autres transmissions ou morceaux de transmissions en vain. J’ai récupérer ma pile et laissé le poste sur place. Je n’ai pas la place de transporter cet équipement, puis j’ai pu en voir pas mal depuis mon retour. Je pense que je pourrais facilement en retrouver un en état de marche.

     Je décide de redescendre vers le sud, direction mon village natal, Dubrovka. Pour être plus discret mon choix se porte sur un trajet coupant à travers bois et forêts. J’étais à quelques centaines de mètres de mon village, quand tout à coup j’ai senti comme une présence autour de moi. Vous savez cette sensation, comme si quelqu’un ou quelque chose tourne autour de vous, vous observe mais pourtant rien n’apparaît à vos yeux. Et bien la même sensation s’est emparée de moi. Illico je fais le choix de m’arrêter, je m’accroupi à proximité d’un tas de bois de façon à être le plus discret possible. Après un rapide coup d’œil autour de ma position, rien en vue. Je décide néanmoins de plongé mon œil droit dans la lunette de mon fusil de chasse afin d’avoir une meilleure vision de loin.

     Soudain mon bras m’a relancé. La douleur a été si forte que j’ai dû lâcher mon fusil. J’ai relevé mon parka pour voir la plaie, rien de particulier, si ce n’est une légère accentuation du suintement visible au travers de mon pansement. Une fois le choc de la douleur passé (elle était toujours présente, mais j’ai appris, à force, à la contrôler), je reprends ma vérification où je l’avais laissé. Mon œil dans la lunette, je commence mon contrôle en partant de la droite vers la gauche et là, au loin, au milieu de quelques arbustes, du mouvement ! Mon cœur s’est mis à battre un peu plus fort, ma respiration à s’accélérait et mon front à perler de quelques gouttes de sueur. Qu’est-ce que c’est ?? Un survivant, un infecté ? Impossible de le dire de si loin. Puis soudain, au milieu du silence qui occupait l’espace, l’improbable :

- "Aooouuuuuuuuuuuuuuuuuuhhhhhh, Aooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuhhhhh !!!"

- "Des loups !!! Nom d’une pipe, ils sont de retour !!"

     Passé l’étonnement, je me rends compte qu’effectivement c’est bien des loups. Mais c’est bizarre, ont dirait que je les distingue un peu mieux… Et là je me rends compte qu’effectivement je ne peux que les voir de mieux en mieux puisqu’ils se dirigent droit dans ma direction. Un, deux, trois, quatre, loups ! Que faire ?? A ce moment-là deux solutions s’offre à moi, courir en espérant qu’ils ne m’aient pas repéré (ce dont je doute au vu de leur vigueur à courir vers moi), tenter une intimidation en tirant dans leur direction, voire carrément dessus si ce n’est pas efficace. "CHOIX 2 CHOIX 2 !!!" Ils ne sont plus qu’à une centaine de mètres devant moi.

"BBBOOUUUMM !!" Premier tir en l’air. Inefficace.

"BBBOOUUUMM !!" Deuxième tir, idem. Je recharge (putain de fusil à deux coups), 80 mètres.

"BBBOOUUUMM !!" Pleine tête du premier loup, abattu net.

"BBBOOUUUMM !!" Deuxième loup touché, mais vivant. Je recharge, 60 mètres.

"BBBOOUUUMM !!" Deuxième loup abattu.

"BBBOOUUUMM !!" Touché pour un troisième mais toujours en vie, 40 mètres…

Je décide de quitter ma position et de recharger en me déplaçant. Pas évident mais j’y parviens. Je me retourne.

"BBBOOUUUMM !!" Troisième loup à terre, "AAAAIIIIIIIIIEEEEEEE !!!", mon bras, la douleur est repartie de plus belle, je ressens comme si quelqu’un me serrait le bras au niveau de la plaie. La salive me monte à la bouche, comme avant d’attaquer un bon plat.

     Je continu de courir, le dernier loup n’est plus qu’à une dizaine de mètre. Là ! Un poste de chasse. Je parviens à l’atteindre alors que j’entends le souffle du loup à quelques mètres derrière moi, je saute, j’attrape l’échelle, je perds mon fusil. Je monte, je suis en sécurité. Le loup continu de tourner autour de ma position. Heureusement j’ai toujours avec moi mon arme de poing. Je prends le temps d’ajuster mon tir, "BANG !" Abattu net.

     Je me suis réveillé quelques temps après. Il m’a fallu plusieurs minutes pour remettre en place tout ce qu’il venait de se passer. La douleur dans mon bras était passée, mais j’ai encore mal aux mâchoires, comme après l’incident des trois vallées avec Flamby. Mes esprits retrouvés, je jette un œil par-dessus le garde-corps du poste de chasse. Je vois les cadavres des loups alignés sur une centaine de mètre. Les loups sont donc revenus. Je prends ça pour un signe positif. Cela veut dire qu’ils ne sont pas concernés par l’infection. Soit ils y sont sensibles et ils y résistent, soit le virus ne se transmet pas à eux. Je décide de prendre le temps de récupérer un peu de viande sur eux. Je sais que le loup se mange et que ça viande constitue un très bon apport de calorie. Je prends le risque si jamais ils sont infectés, de toute façon le virus est déjà en moi depuis l’incident de Dubrovka.

     Je n’aime pas tuer les animaux pour le plaisir. Je considère qu’en me nourrissant de leur viande je leur retourne le respect que je leur ai volé en les tuant avec une arme à feu. Qu’ils ne soient pas morts pour rien. Malheureusement pour cette fois, je ne pourrais pas tout récupérer, mais dans un cas de légitime défense j’estime ne pas totalement leur avoir manqué de respect. C’était eux ou moi.

     La viande chargée, j’arrive à Dubrovka rapidement. Personne à l’horizon. Quelques infectés, mais pas de flamby.

    Je rentre chez moi quand je tombe sur un mot laissé sur la table :

"Pnetran,

     J’ai retrouvé Deb la semaine dernière. Il m’a dit que tu étais partie à la recherche de Flamby. Je l’ai croisé il y de ça peu de temps à proximité de Vybor. Il m’a raconté toute votre histoire depuis notre séparation. Entre temps je me suis installé à Pustoshka avec Deb et d’autres survivants. On essaye de rassembler une petite communauté pour être plus fort face à certains clans qui se sont formés. Flamby passe régulièrement nous rendre visite. Je pense que tu pourrais facilement le retrouver en venant à notre village. Je t’y attends. Tu seras le bienvenu. Si jamais je le vois avant ta venue, je lui dis que tu le cherche et que tu vas venir au village.

Pour information, les alentours du village sont assez dangereux. Si tu viens nous rendre visite prends tes précautions et essaye au maximum de te déplacer discrètement, assez loin des grands axes.

Je ne reviendrais pas dans le coin avant plusieurs semaines. J’espère que tu trouveras mon message et que tu pourras nous retrouver à Pustoshka.
 

                                                                                                                                     Matpad."
 
     La réflexion n’a pas été très longue, j’ai déposé les résultats de mes recherches (matériels et chasse), rechargé un minimum de nourriture et de boisson, et j’ai pris la route, direction Pustoshka.
avatar
Pnetran

Messages : 131
Date d'inscription : 01/03/2016
Localisation : Haute-Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par urbanrage le Jeu 2 Mar - 13:19

Bravo Pnetran, un vrai plaisir de te lire I love you
avatar
urbanrage

Messages : 67
Date d'inscription : 27/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un dur retour au pays

Message par MATPAD le Jeu 2 Mar - 14:48

vivement les retrouvailles \o/
avatar
MATPAD

Messages : 436
Date d'inscription : 29/02/2016
Age : 33
Localisation : NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum