Présentation Belle Châtaigne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation Belle Châtaigne

Message par Belle Châtaigne le Sam 4 Mar - 16:14

Histoire d'un Stalker Belle châtaigne


je fesais  partie d'un laboratoire privé, en étroite relation avec le gouvernement russe. L'objet de nos recherches portait sur le genre humain et le développement d’armes bio-organiques. Ou comment permettre à l'homme de dépasser ses limites...

Nos études étaient fructueuses, notamment en biomécanique. Des implantations cybernétiques ont été effectuées sur des sujets “volontaires”, afin d’acquérir une plus grande efficacité au combat. Nous avons également travaillé sur l’implantation de membres mécaniques ; de nombreux mutilés de guerre retrouvèrent un train de vie normal grâce à notre travail.

Mais pour le gouvernement ce n’était pas suffisant...

Suite à leurs demandes, nos premières recherches sur les modifications génétiques débutèrent. Avec enthousiasme, nous avons donc commencé à travailler sur la génétique ou plus précisément la modification de l’ADN  humain. Quel scientifique ne rêverait pas d’être à la origine d’un tournant pour l’espèce humaine ?

Pendant des mois nous avons fait des recherches passionnées sur le rétablissement rapide, autrement dit la régénération. Puis nous nous sommes tournés vers l'accroissement des capacités physiques et sensorielles. Cependant, et ce malgré nos résultats concluants, l’étendre à l’ensemble de la population était à ce moment impossible à mettre en place dans des délais raisonnables.

Le Tournant

Un nouveau gouvernement accéda au pouvoir.
Leurs exigences étaient claires : un an pour atteindre l’objectif, sous peine de dissolution de notre équipe. Nous n'avions plus le choix. C’est alors que, le docteur, obsédé par la mission, décida d'entraîner l'équipe de recherche encore plus loin.
L'idée était la suivante : créer une injection permettant de développer temporairement des capacités musculaires, sensorielles et curatives. En somme, il s'agissait de faire un concentré “3 en 1”, une mixture basée sur nos recherches passées. Le tout avec une implantation accélérée à grande échelle ; un rêve hors de portée..

Au bout de 6 mois, nous n'avions malheureusement toujours rien à leur soumettre, l’échéance arrivant à grand pas, un dilemme s’imposa à l’équipe : fallait-il encore repousser les limites de l’éthique pour y parvenir ?
Nous étions anéantis... Tous, sauf le docteur. Toujours aussi déterminé à mener ses recherches à terme. Il ne sortait plus du laboratoire, travaillait de jour comme de nuit, dans son regard transparaissait un mélange de peur, fatigue et détermination. Quelque part, il inspirait le reste de son équipe, les poussant constamment à progresser et aller de l'avant. Il leur répétait toujours "On y arrivera ! Nous allons écrire une nouvelle page dans l'histoire de l'humanité."

Peu à peu, un nouvel échantillon de test prenait forme, le vecteur AX956 (V-AX956). Mais les jours et les mois passèrent, sans percevoir de réelle issue satisfaisante. Nous ne pouvions pas accepter d’avoir fait tant d’efforts pour se voir dissout et damné par le goût de l’échec. Il fallait trouver une solution...
C'est alors qu'a l'insu de tous, meurtrit par les blâmes qu’il se faisait a lui même, le docteur entreprit des négociations avec une société de grande distribution, prématurément il entama la phase de test à grande échelle.
En puisant dans les finances de la société, il finit par aboutir à l’accord suivant : Incorporer le V-AX956 dans des produits de consommation, distribués en échantillon a la population et contrôler son évolution.

La zone de test choisie fut Chernarus. Peu connue mais aussi soumisse a de fortes radiations d'après nos relevés. Chose qui joue en la faveur de toute forme de mutation.

Le jours "J" arriva, les premiers produits combinés au V-AX956 allaient être distribués, le docteur demanda alors à toute l'équipe de recherche de le suivre sur place pour une "étude approfondie".
En réalité, l'objectif de ce déplacement était de suivre au plus près l'évolution du vecteur, bien entendu, personne au sein de l'équipe ne le savait , personne mis à part lui.
Ainsi, nous avons établi notre camp de recherche au centre médical de Pavlovo, et très vite les premiers effets du V-AX956 se furent sentir au sein de la population…
D’abord des migraines, accompagnées par la suite de douleurs musculaires, puis s'en est suivi des crises cardiaques pour les plus faibles. Les plus combatifs étaient pris de vomissements violents, et présentaient une activité cellulaire anormale.
Les cobayes capturé ça et là par le docteur mourut pour la plupart, le peu de survivant entama une mutation terrible.

Au bout de 7 jours, le code génétique de son patient le plus prometteur entamait une profonde mutation, le docteur y voyait le résultat tant attendu de ses recherches antérieurs. Confiant, il avoua alors toute la machination à son équipe.
Profondément choqués, ils n’auraient jamais pensé le docteur capable d'une telle chose. Puis, dans le frénésie des premiers résultats favorables, ils finirent par oublier la machination pour ne retenir que la réussite, et ce, malgré les nombreuses pertes humaines...

En 15 jours, la mutation génétique arriva à maturité. Le rêve de réussite se transforma en cauchemar..
Le patient zéro se mit à muter, a frapper, agresser et mordre…son regard ensanglanté traduisait une souffrance infâme, son esprit, sa conscience le quittait peu a peu, une transformation terrible avaient lieu devant leur yeux, les zombies étaient nés. La contamination fut rapide, il y eut bien d'autre foyer sur Chernarus..

Le docteur se mit a prier, suppliant, n’en revenant pas, une tel erreur impardonnable ne pouvait être de son fait.
Il n’était pas croyant mais face a ces ombres démoniaques planant sur eux il se sentait impuissant, pour la première fois il prit conscience de la limite, non celle de la science mais bien celle devenue sienne. Il y vit la réponse, la sanction, punition s’abattant des cieux, naissante de la terre par leurs grognements immondes, ces monstres en voulaient a sa chair mais lui rongeaient l'âme.
Colère divine...la réponse a ses ambitions trop grandes, trop personnelles. Une simple erreur de dosage, un sabotage.. a ce jour la question reste entière. Comment est ce arrivé ?


La réaction

Quand les militaires débarquèrent, ils furent rapidement contaminés à leur tour. Face à leur incompréhension et leur impuissance, les forces gouvernementales décidèrent de mettre Chernarus en quarantaine.
L'équipe était anéanti. Nous avions participer à l’élaboration de ce vecteur AX-956, véritable machine à tuer et nous n’avions rien fait pour empêcher le docteur dans sa folie. Évidemment nous partagions tous ce sentiment de culpabilité. La peur nous gagnâmes, quel avenir nous attendait ?

C’était un enfer. Une seule interrogation nous trottait : que faire maintenant?
Fuir ?  Il nous était impossible de quitter le complexe de recherche. Les conditions extérieurs étaient trop chaotiques.
Demander de l'aide ? Connaissant le projet du docteur, notre niveau d'implication dans le développement du vecteur et notre relation particulière avec le gouvernement, l'idée était tout bonnement impensable.
Un autre échappatoire serait le suicide, comme un moyen de fuir cette réalité désastreuse.. Un membre de l'équipe de recherche, Yvon, ne tarda pas a le mettre en pratique. Le soir même, il se jeta du haut du toit.

Le docteur réunit alors toute l'équipe. Voici les mots qu'il prononça :
"Nous sommes seuls, nous sommes apeurés, nous sommes abandonnés de tous et pourtant nous ne céderont pas.
Et savez vous pourquoi ? Parce que dés le départ, chacun d'entre nous aspirait à vivre une expérience unique.
Certes, ça n'est pas celle que nous espérions. Certes, cette expérience s'apparente a un échec mais..
Winston Churchill a dit: « Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme. »
Je ne connais personne avec plus d'enthousiasme pour son travail que vous.
Je ne connais personne de plus qualifié que vous pour trouver une solution à cette situation malgré les conditions.

Il vous appartient alors maintenant de faire un choix : Vous arrêterez vous sur cet échec, ou persévérez vous jusqu'au succès ?"
Et c'est ainsi que toute l’équipe se remit au travail. Mais l'objectif était totalement différent maintenant.
Il nous fallait comprendre pourquoi les choses avaient prit cette tournure et trouver un moyen de soigner cette mutation génétique.



Troupes d’élites


5 jours plus tard, le bruit d'un hélicoptère survolant le complexe se fit entendre.
Nous étions terrorisés, n'avions aucune idée de ce qui se passait... Nous l'apprîmes très rapidement.
D'abord des bruits de porte enfoncées se firent entendre, puis, des bruits de pas par séries. En quelques secondes nous avions en face de nous la Division zéro, aussi appelé : les nettoyeurs. C'est un groupe de commando qui ne prend ses ordres que de la direction de la firme.
Personne ne sait véritablement qui ils sont jusqu'au jour ou ils les trouvent devant leurs yeux. On sait juste pourquoi ils existent et pourquoi ils sont là : "éliminer toute trace d'implication compromettante pour la firme".
Cela va de la destruction de documents, de bâtiments au meurtre ciblé ou de masse. En échange de l'exclusivité des recherches scientifiques de la firme, le gouvernement à toujours ferme les yeux sur les activités de la division zéro. En d'autres termes, ils ont carte blanche.

Leur mission était la suivante :
1) détruire le matériel de recherche ainsi que les archives.
2) Éliminer l’équipe de recherche au complet et exterminer l'ensemble des infectés.


La Division zéro regroupa l'ensemble de l'équipe dans la même salle pour nous questionner.

-Somme nous seul dans le bâtiment ?
-Oui.
Nous le pensions..
-Comment le vecteur à était propager ?
-Par notre faute, et a cause d’un accord passé par le docteur avec l'entreprise de grande distribution.
Nous apprîmes alors que cette entreprise avait été liquider par le gouvernement et n'existait plus.
-Comment lutter contre les infecter ?
-Nous l’ignorons ,aucun membre de l'équipe ne s'est aventuré à l’extérieur depuis que le chaos y règne.


Une fois l’interrogatoire terminé l'un d'eux s’avança et nous dit "Dans 30 jours, nous auront nettoyer Chernarus. Dans 30 jours nous serrons exfiltrés. Dans 30 jours vous serez rayez de notre liste d'objectifs."
L'équipe scientifique n'avait alors plus que 30 jours à vivre.

Au bout de 20 jours, le commando avait perdu 5 de ses hommes et seulement la ville de Severograd et ses alentours avait été nettoyé.
Le commando n'avait pas prit en considération la vitesse de propagation du virus. A cette allure, il allait falloir plus d'une année pour nettoyer l'ensemble de la zone, et ceci a condition qu'elle ne se propage encore plus loin. Les chances de survie de la division face a une menace d'une telle envergure étaient mince.
Autant dire qu'il s'agissait là de la mission la plus difficile a laquelle la division aurait fait face.

Le 21 éme jours, un scientifique entreprit une chose insensé : une négociation !
Le scientifique demanda audience auprès du chef de la division zéro. Ce que peu de gens savent c'est que ce scientifique avant de faire ses études de médecin et d’être recruté dans l'équipe de recherche, avait suivi une formation militaire de 5 ans. Formation imposé par son père, ex militaire.
Le patriotisme est une valeur qui se transmet de génération en génération. Mais plutôt que de servir sont pays par les armes comme son père, il avait préféré s'acquitter de sa tâche par la recherche.

C'est alors qu’en sa qualité d'ancien soldat et de patriote il alla négocier. S'en est suivit une longue et stressante journée pour l'ensemble de l'équipe de recherche. En fin de soirée, le chef de la Division zéro et revenu vers l’équipe de recherche avec une annonce.
"Nous avons un accord. Vous serez en charge de limiter la propagation du V-AX956, et nous en charge de votre protection.
Pour ce qui est de notre ordre de mission concernant votre élimination, nous vous déclarerons victimes des infectés" . C'est ainsi que naquis une collaboration aussi improbable que soudaine du nom de "The Division"


La collaboration

L’entente entre des soldats et des scientifiques s'avéra difficile.., les uns éliminant toute menace humaines comme non humaines, les autres aspirant a faire des test, des expériences sur ceux la.
C’est par leurs faits d’armes, leur nécessité a survivre qu'ils construisirent un vrai groupe. Ils rencontrèrent de l’hostilité, énormément . De part leurs agissements parfois extrêmes ils semèrent le trouble chez les survivants. Ce qui ne cessa de renforcer leur groupe...leurs objectifs communs.

Leur collaboration amena plusieurs changements... les scientifiques les moins chevronnés devinrent plus téméraires, s’organisèrent, s’armant, reléguant la blouse blanche pour une plate carrier. Les militaires eux, prenant goût a l’étude, la recherche, le matérielle médicale, des camps furent formé ainsi qu’une amitié.
Aucun de ces être et même par leurs actes ou leurs rôles ne vaut mieux qu’un autre, car dans la mort ils sont tous égaux.

Depuis j'erre et survit  dans la zone toujours a la recherche du fameux vecteur, tueur a gage ou employé pour des sales besognes par les différentes faction , je n'en reste pas moins friendly le reste du temps. Mais je peux offrir mes services aux plus offrant

Belle châtaigne
avatar
Belle Châtaigne

Messages : 5
Date d'inscription : 20/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum